Métier

L’entreprise nouvelle doit intégrer, une responsabilité sociale, économique et écologique.

Penser ces 3 piliers permet, outre la viabilité de l'entreprise, la démonstration d’un projet global vivable, inscrit dans un processus d'actions / une démarche équitable.

Nutri-Culture co-construit avec vous une action de lutte contre LES GASPILLAGES, en inventant une logique de performance durable par la cohérence légale, morale et socio-économique.

Il s’agit de repenser collectivement les responsabilités et interactions entre les individus et les organisations.

Le contexte doit favoriser une réflexion centrée sur l’optimisation des moyens, de tous les moyens.

Passer du soin curatif extrêmement onéreux à une vision préventive offre de nouvelles perspectives morales, socio-économiques et organisationnelles, déterminantes pour la pérennité des structures et des emplois.

 

 

L’hypothèse opérationnelle de Nutri-Culture

Mesurer un ensemble d’impacts pour vérifier la pertinence des actions, approches et résultats. Il s’agit ici des actions pluriprofessionnelles menées pour atteindre un objectif : favoriser le juste statut nutritionnel des personnes accueillies et accompagnées en établissement ou à domicile.

Repenser ensemble les réponses possibles, souhaitables, justes, équitables aux attentes, besoins, droits des populations accueillies et accompagnées nécessite de nouvelles compétences multiculturelles, transversales.

 

 

Le projet opérationnel de Nutri-Culture

 

Notre accompagnement a pour objectif d'aider les établissements ou services à transférer les coûts considérables des gaspillages et traitements curatifs, vers des dispositifs humains, sociaux, équitables de prévention.

La solution Nutri-Culture : penser une approche globale, permettant de lutter contre les gaspillages, par l’intégration d’une responsabilité sociale et environnementale des organisations.

 

 

Les impacts de Nutri-Culture

En nous appuyant sur les travaux montrant que le statut nutritionnel est une addition d’outils, de méthodes, de systèmes de valeurs pour la production d’effets sociaux, nous avons fait le choix de mesurer le gaspillage dans le cadre de la gestion, double, de l’objectif alimentation (plaisir) et nutrition (santé) des personnes accueillies et accompagnées.

Nous avons créé des méthodes de travail et de mesure d'impacts permettant d'accompagner les établissements et services (à découvrir dans le bloc AGIR).