Nos Valeurs

 

Nutri-Culture développe une approche pluriprofessionnelle et multiculturelle partagée  du repas, avec un objectif de simplification.

 

L’ensemble de nos travaux se fonde sur la compétence partagée et l’humilité car le sujet est vaste et complexe. Il concerne aussi bien les acheteurs que les dirigeants, médecins, cuisiniers, soignants ou conjoints, tous au service d’un convive qui ne peut être réduit à la somme de ses pertes et déficits.

Reconnaître nos difficultés, accepter la complexité et interroger continuellement la question du sens requiert une importance capitale, car accompagner le repas de personnes avançant en âge ou en situation de handicap n’est pas un concept.

C'est une recherche collective d’adéquation entre les attentes, besoins, droits, facultés de chacun et les réponses sociales, techniques, durables que nous essaierons ensemble de fabriquer, au sein de la communauté d'utilisateurs Nutri-Culture.

 

 

Liberté
Egalité
Fraternité

 

Toutes nos actions sont passées au tamis des principes Ethiques d’action découlant des valeurs énoncées ci-dessus :

Autonomie, Solidarité , Humanité & dignité , Equité & Justice

 

 

Les aidants, professionnels ou non, sont confrontés, souvent peinés et coupables, à un manque d’information ou de définition de ce que sont les difficultés d’orientation, motrices, visuelles, auditives, de mastication ou de déglutition des convives.

En réalité, ces problématiques sont souvent cumulées rendant complexes des situations abordées sous un seul angle : celui du mixage des denrées par lequel nous générons encore régulièrement la dénutrition et les refus alimentaires contre lesquels nous sommes censés lutter.

Accompagner et prendre soin quotidiennement nécessite d’avoir accès à de nouvelles et nombreuses connaissances, à domicile ou en établissement, afin de servir avec équité et humanité.

 

 

Proposer un accompagnement de qualité favorise l’indépendance, l’accès au plaisir et à la convivialité pour tous, quelles que soient les facultés de chacun, sous réserve de comprendre que les troubles sont malheureusement cumulés avec l’âge et que la seule réponse technique de modification de textures ne règlera rien. Pire, elle entrainera négligences et disqualifications sociales par la stigmatisation.

Que préparer ? Que servir ? Dans quels contextes et environnements ? En fonction de quels objectifs ? Nutritionnels ? Sociaux ? Culturels ? Autant de questions à traiter préalablement, en mettant en corrélation les projets de vie, de soin, médicaux, architecturaux, d’animation, individualisés et bien sûr hôteliers.